Chargement en cours
Un bloqueur de publicité a été détecté sur votre navigateur pouvant entraîner des erreurs d'affichage sur notre site.
Aucun contenu publicitaire n'étant ici diffusé, nous vous invitons à désactiver cette restriction pour ce site en cas de problème. ×

Assistant familial: quel avenir? un statut et une reconnaissance nationale nécessaire

Notre rapport d'information et nos propositions

Plus d’infos

PROTECTION DE L'ENFANCE

Enfance en Danger

Notre rôle: exercer une permanence relationnelle, une attention, des soins et une responsabilité éducative au quotidien, permettre qu'un enfant, adolescent, trouve sa place, l'aider à grandir, l'accompagner dans ses relations avec sa propre famille.

plus d'infos

ENFANT EN SOUFFRANCE

ACCUEIL SPECIALISÉ

Troubles du comportement, maladie psychiatrique, handicap, ils font quelquefois parti de notre quotidien et celui de notre famille ....

plus d'infos

STATUT - FORMATION - DIPLÔME

COMPÉTENCES

Évolution du statut d'assistant familial, renforcement d'une identité professionnelle, l'assistant familial est un travailleur social à part entière, maillon d'une chaîne qui doit gagner en cohérence et reconnaissance.

plus d'infos

INTERVENTIONS

Promouvoir une profession mal connue

Témoignages, publications, interventions médiatiques...

plus d'infos

SYNDICAT PROFESSIONNEL des ASSISTANTS FAMILIAUX

S'organiser pour rompre le silence !

Statut-défense-formation - reconnaissance d'une vraie profession qui doit s'inscrire dans la durée.
Nous ne voulons plus être des intermittents du social. Nous méritons bien mieux!

plus d'infos

SAF

Syndicat Professionnel des Assistants Familiaux

Le Syndicat des Assistants Familiaux (SAF) est un syndicat professionnel indépendant dont l’objectif est la défense et la reconnaissance du métier d’assistant familial. Il est composé uniquement de bénévoles et fonctionne sans hiérarchie .

 Nous sommes des « Intermittents » du social sans lesquels la Protection de l’enfance ne pourrait pas assumer entièrement sa mission.

A ne pas manquer le lien vers une vidéo réalisée par l’équipe de service de placement familial de Nancy « dialogues entres conjoints d’assistants familiaux ». on aurait envie également de connaitre la parole des enfants d’assistants familiaux.

 

En réponse aux propos outranciers à l'égard des assistants familiaux tenus par l'ex-journaliste Françoise Laborde

Vos questions / Nos réponses

Vous avez la parole

C’est pour être au plus près de nos réalités de terrain que nous avons choisi ce mode de communication.
Votre question apparaîtra sur le site de façon anonyme afin de renseigner les autres adhérents(es). Nous pourrons, si cela s’avère nécessaire, vous contacter par mail afin de développer avec vous les réponses les plus adaptées.

N’oubliez pas cependant que si nous pouvons vous renseigner, chaque département, via son assemblée départementale, a son propre règlement et que malheureusement tous les assistants familiaux bien que pratiquant la même profession n’ont pas le même traitement, il en est de même pour les allocations diverses versées pour les enfants confiés.
Cela crée des différences parfois intolérables et nous déplorons cet état de fait !

L’harmonisation des pratiques sur le territoire national est un de nos principaux combats…

Nous nous référons essentiellement à la loi cadre de 2007-2016, aux derniers décrets, et parfois, selon nos possibilités aux jurisprudences quand cela s’avère nécessaire.

Nous attendons vos questions sur notre site, n’hésitez pas ! Nous sommes là avec vous…

  • N° 25 Ma chef de service veut me licencier pour insuffisance professionnelle je ne suis recruté que depuis 7 mois et encore en formation, en a t elle le droit ?

    Autres questions similaires:  assfam depuis 5 années, toujours en formation, j’ai réalisé 3 accueils sans que cela ne semble poser de problèmes…
    Je suis peut être un peu trop directe et mes propos dérangent, ma cadre ma parle d’un licenciement pour insuffisance professionnelle, en a t elle le droit ?

    Attention , l’insuffisance professionnelle est bien encadrée. L’employeur se doit de respecter les droits de la défense et ne peut pas faire n’importe quoi.

    Lorsque un employeur vous parle d’insuffisance professionnelle:
    Vous êtes en droit (et nous vous le conseillons fortement ) de demander l’accès à votre dossier administratif et la copie des procès verbaux des entretiens que vous avez pu avoir afin de prendre connaissance de ce qu’il vous est vraiment reproché.
    Il est impératif d’organiser votre défense à partir d’éléments écrits et consignés.
    (ce qui n’est pas consigné et signé n’a pas de valeur juridique).
    Votre employeur est dans l’obligation de permettre à la défense de présenter ses observations concernant les faits reprochés.
    Un courrier motivé  à votre président permet parfois de reprendre votre situation ( recours gracieux) et dans ce cas précis, le licenciement pour insuffisance professionnelle ( 1 enfant confié, formation en cours, premier accueil) ne peut pas être invoqué.
    ​Plusieurs solutions amiable peuvent être trouvées:
    – un encadrement  plus adapté pour vous aider à trouver la bonne posture professionnelle
    – une formation spécifique
    – ou si cela fait plusieurs fois que l’on vous reprend, une sanction disciplinaire ( avertissement qui apparaîtra dans votre dossier administratif durant deux années)
    Avant de vous parler d’un licenciement pour insuffisance professionnelle, il existe plusieurs autres solutions pour répondre à vos manquements ou difficultés de remplir votre mission.

    L’inexpérience ne peut absolument pas être qualifiée d’insuffisance!

  • N° 5 DE QUELS DÉLAIS DISPOSE T-ON POUR FAIRE UN RECOURS GRACIEUX AUPRÈS DU PRÉSIDENT DU CONSEIL DÉPARTEMENTAL?

    Le recours gracieux est un recours administratif suite à une décision que l’on juge arbitraire ou injuste et est adressé au Président du conseil départementale par courrier en accusé réception.

    Il doit être introduit dans un délai de deux mois à compter de la notification de la décision. Le recours ne suspend pas l’application de la décision contestée. En revanche, elle suspend le délai du recours contentieux .
    Les recours gracieux peuvent être portés devant la Commission de Proposition et de Conciliation si elle existe sur votre département ou sur orientation des services administratifs du Conseil départemental.

    Le délai de 2 mois est impératif! que ce soit pour un recours ou toute autre action envisagée par l’assistant(e) familial(e)

    (justice)

  • N° 8 MON MARI VÉHICULE LES ENFANTS CONFIES SANS ETRE AGRÉE, EST IL COUVERT EN CAS D'ACCIDENT DE LA ROUTE, MON EMPLOYEUR M'AFFIRME QUE OUI , EST CE VRAI ?

    VOUS DEVEZ VEILLER A CE QUE VOTRE VÉHICULE SOIT ASSURÉ POUR UN USAGE PROFESSIONNEL ET INDIQUER QUE VOTRE MARI PEUT CONDUIRE LES ENFANTS QUI VOUS SONT CONFIES SANS ETRE AGRÉE. IL EST IMPÉRATIF DE SIGNALER PAR ECRIT ( CONTRAT D’ACCUEIL OU AVENANT AU CONTRAT) QUI SONT LES MEMBRES DE VOTRE FAMILLE QUI PEUVENT CONDUIRE LES ENFANTS CONFIES . ATTENTION ! ne pas oublier que le parent reste le responsable légal.

    RÈGLES DE SÉCURITÉ:

    – Les dispositions du code de la route doivent être respectées en toutes circonstances. Ainsi, il est formellement interdit de laisser en enfant seul dans la voiture, même pour un temps très court.

    – Pour l’utilisation du véhicule pour le transport des enfants accueillis, l’assistant familial doit souscrire une extension à son assurance voiture lui permettant cette utilisation pour les trajets durant le temps de travail. L’attestation d’assurance doit pouvoir être transmise à tout moment à l’employeur (souvent elle est demandé en début d’année avec la photocopie de la carte grise du véhicule)

    – La voiture est équipée de sièges aux normes de sécurité en vigueur, correspondant au poids et à l’âge des enfants.

    La sécurité routière édite chaque année un dépliant sur le sujet disponible gratuitement sur le site www.securite-routiere.gouv.fr/

    – Il doit y avoir suffisamment de place dans le véhicule pour installer tous les enfants dans les conditions de sécurité obligatoires.

    Si l’assfam ne respecte pas ces règles basiques de sécurité, elle prend le risque d’engager sa propre responsabilité sans que son employeur ne la protège.

    QUANT AU MARI, ENFANTS et FAMILLE,

    Renseignez vous bien auprès de votre assurance, en effet certains départements font contresigner le contrat d’accueil par le conjoint, et cela vous laisse à penser que cela suffit à le couvrir en cas d’accident, hors il semblerait bien que cela soit loin d’être suffisant puisque Monsieur n’est ni agrée, ni recruté par le département . Juridiquement, sauf exception ce n’est pas le département qui détient l’ autorité parentale…..Bien qu’il n’y ai aucune obligation et lorsque cela est possible faites établir une autorisation de transport par les parents de l’enfant confié.

    MODÈLE :

    « Je soussigné Mr. Mme… autorise mon enfant …….. à être transporté dans le véhicule personnel de l’assistant(e) familial(e) Mme……ou son époux …..(ou la personne qui est habilitée à réaliser les transports).. pour effectuer tous les déplacements nécessaire à la vie quotidienne de mon enfant pour l’année………….. »

    A …………………le………………

    Signature.

     

Actualités

À ne pas manquer

Flux Twitter

Fil des dernières publications

Formations

PROGRAMMES A VENIR……..DATES A RETENIR

L e C o l l e c t i f En f a n c e 3 1 Depuis 2015, un regroupement de professionnels du champ social, éducatif, médico-social, juridique et socio-culturel syndiqués ou non-syndiqués de l’enfance se mobilise au sein du Collectif Enfance 31 pour faire face aux différents constats alarmant concernant la prise en charge sur les questions de la santé et de la protection des mineurs sur le territoire de la Haute-Garonne. collectif.enfance31@gmail.com
A l’occasion des 30 ans de la CIDE le Collectif Enfance 31 présente la 2e édition des Forums sur l’Enfance Amphithéâtre IFRASS -Toulouse Vendredi 29 novembre 2019
« Les Droits de l’Enfant à l’épreuve des réalités »
Participation libre et gratuite sur inscription S’inscrire en ligne Renseignements: collectif.enfance31@gmail.com.

                                                                      COLLOQUE
                                                   « LE TRAVAIL SOCIAL A L’ÈRE DU NUMÉRIQUE »

les jeudi 12 et vendredi 13 décembre

à l’ITS Pierre Bourdieu à Pau
                                                                       (8 cours Léon Bérard – 64000 PAU)

                                                                                     – amphithéâtre –

L’Institut du Travail Social Pierre Bourdieu de Pau, l’Université Nice Sophia Antipolis membre de l’université Côte d’Azur (URE Transitions), l’Association nationale des professionnels et acteurs du sanitaire, social et médico-social pour l’enfance et la famille (ANPASE) et le laboratoire d’innovation sociale Gaïdo Lab co-organisent un colloque les 12 et 13 décembre 2019 à Pau, ouvert à l’ensemble des professionnels de l’action sociale, médico-sociale, sanitaire.

Avant-propos…

Toute personne est aujourd’hui concernée par l’usage désormais banalisé des technologies numériques dans sa vie personnelle et professionnelle.Dématérialisation des services, nouveaux modes de suivi et d’accompagnement impliquant objets connectés, et robots d’accompagnement… La transition digitale percute et révolutionne aussi le travail social et ses publics. Jusqu’à présent, le numérique et la transformation des pratiques qu’il impose n’ont jamais été frontalement un sujet de formation initiale des professionnels de l’action sociale.Aussi ces derniers sont-ils confrontés à de deux défis majeurs : accompagner sans y avoir été préparé un nouveau public qui cumule précarités sociale et numérique ; intégrer – pour mieux les maîtriser – dans leur pratique professionnelle les incessantes innovations que nous proposent les technologies numériques.

C’est pourquoi… de nombreux professionnels de toute la France ont répondu à l’appel à manifestation d’intérêt (institutionnels et associations). Pas moins de vingt expériences d’un travail social à l’ère du numérique seront ainsi présentées lors de ces journées, ouvrant une réflexion collective inédite. De la petite enfance au grand âge, les témoignages et retours d’expérience permettront aux participants d’aborder un large spectre d’innovations dont se saisissent aujourd’hui autant les professionnels que les usagers et leurs proches ou aidants. Un des apports – et non des moindres – sera ne pas penser les technologies numériques selon des catégorisations de publics, mais comme des dispositifs intervenant à des degrés divers dans un parcours de vie qui a aujourd’hui son double numérique. Du laboratoire d’innovation sociale en passant par des clouds, des MOOCs, des plates-formes et des applications, mais aussi en exposant des usages liés aux environnements « smart », aux objets connectés, aux robots d’assistances, à l’impression 3D pour et avec différents publics… ce sont ici les professionnels de terrain qui vont expliquer leurs choix, leurs projets et nous livrer une première évaluation de leurs expériences. Ceci permettra également de partager leurs questionnements pour cibler les besoins d’une médiation numérique en phase avec les développements territoriaux et donner à voir que ces évolutions gardent bien l’humain au centre des dispositifs et agissent comme facilitateur dans la relation à l’autre.

Intervenants :

  • Rebecca BUNLET, Directrice URIOPSS Nouvelle-Aquitaine
  • Thierry DIMBOUR, Directeur du CREAI Nouvelle-Aquitaine
  • Didier DUBASQUE, Membre de la commission éthique et déontologie du Haut Conseil du travail social
  • Francis JAUREGUIBERRY, Sociologue, professeur des universités, université de Pau et des pays de l’Adour
  • Michel LAFORCADE, Directeur général de l’ARS Nouvelle-Aquitaine
  • Nicolas LEMPEREUR, Directeur Autonomie au Département des Pyrénées Atlantiques
  • Vincent MEYER, Sociologue, professeur des universités en Sciences de l’Information, université Côte d’Azur
  • Serge MIRANDA, Professeur des Universités en informatique, université Côte d’Azur

 

Pour toutes questions sur la prise en charge dans le cadre d’un tarif préférentiel, vous pouvez écrire à :                                                             colloquenumerique2019@its-pau.fr

 

 

 

                                                       

 

Adhérer

Rejoignez-nous

Quelle que soit la date de votre adhésion au Syndicat Professionnel des Assistants Familiaux, celle-ci prendra effet dès réception de votre dossier d’adhésion (bulletin, attestation d’agrément et règlement) et ce jusqu’ au 31 Décembre 2019.

Montant de l’adhésion: 45 euros pour les adhésions individuelles

Forfait de 250 euros pour les associations.

A réception de votre demande d’adhésion complète , vous recevrez un reçu fiscal sur lequel apparaîtra votre numéro d’adhérent. Ce reçu fiscal vous permettra lors de votre déclaration de revenus, de déduire à hauteur de 66% le montant de l’adhésion.

A noter: pour que l’adhérent puisse déduire son adhésion, il est nécessaire qu’il  communique certaines informations (identité de l’association bénéficiaire et montant total des versements effectués au cours de l’année d’imposition) s’il effectue sa déclaration par voie électronique.

Chaque adhérent, quelque soit la date d’adhésion, a la possibilité de naviguer sur le site en privé, d’accéder à toutes nos informations, fiches pratiques, et actualités concernant notre profession. Il peut nous interpeller sur toutes les interrogations,ou problématiques qu’il rencontre dans la pratique de sa profession via la rubrique  » contact » de la page d’accueil.

Attention, l’adhésion est définitive dès réception du bulletin d’adhésion dûment complété et signé, accompagné du ou des chèques qui doivent être signés et rédigés à l’ordre du SAF.

NUMÉRO D’ADHÉRENT(E) :

° Le numéro d’adhérent est à rappeler sur tous les courriers, les mails personnels.
° Le numéro d’adhérent 2019 sert également à vous  connecter sur notre site. Si vous l’avez égaré , veuillez nous en informer via la rubrique   » contact « de notre site.

L’ATTESTATION D’AGRÉMENT :

Elle est garante de votre appartenance professionnelle, et nous permet de filtrer les demandes qui pourraient être malveillantes.