Chargement en cours
Un bloqueur de publicité a été détecté sur votre navigateur pouvant entraîner des erreurs d'affichage sur notre site.
Aucun contenu publicitaire n'étant ici diffusé, nous vous invitons à désactiver cette restriction pour ce site en cas de problème. ×

Assistant familial: quel avenir? un statut et une reconnaissance nationale nécessaire

Notre rapport d'information et nos propositions

Plus d’infos

PROTECTION DE L'ENFANCE

Enfance en Danger

Notre rôle: exercer une permanence relationnelle, une attention, des soins et une responsabilité éducative au quotidien, permettre qu'un enfant, adolescent, trouve sa place, l'aider à grandir, l'accompagner dans ses relations avec sa propre famille.

plus d'infos

ENFANT EN SOUFFRANCE

ACCUEIL SPECIALISÉ

Troubles du comportement, maladie psychiatrique, handicap, ils font quelquefois parti de notre quotidien et celui de notre famille ....

plus d'infos

STATUT - FORMATION - DIPLÔME

COMPÉTENCES

Évolution du statut d'assistant familial, renforcement d'une identité professionnelle, l'assistant familial est un travailleur social à part entière, maillon d'une chaîne qui doit gagner en cohérence et reconnaissance.

plus d'infos

INTERVENTIONS

Promouvoir une profession mal connue

Témoignages, publications, interventions médiatiques...

plus d'infos

SYNDICAT PROFESSIONNEL des ASSISTANTS FAMILIAUX

S'organiser pour rompre le silence !

Statut-défense-formation - reconnaissance d'une vraie profession qui doit s'inscrire dans la durée.
Nous ne voulons plus être des intermittents du social. Nous méritons bien mieux!

plus d'infos

SAF

Syndicat Professionnel des Assistants Familiaux

Le Syndicat des Assistants Familiaux (SAF) est un syndicat professionnel indépendant dont l’objectif est la défense et la reconnaissance du métier d’assistant familial. Il est composé uniquement de bénévoles et fonctionne sans hiérarchie .

 Nous sommes des « Intermittents » du social sans lesquels la Protection de l’enfance ne pourrait pas assumer entièrement sa mission.

A ne pas manquer le lien vers une vidéo réalisée par l’équipe de service de placement familial de Nancy « dialogues entres conjoints d’assistants familiaux ». on aurait envie également de connaitre la parole des enfants d’assistants familiaux.

 

En réponse aux propos outranciers à l'égard des assistants familiaux tenus par l'ex-journaliste Françoise Laborde

Vos questions / Nos réponses

Vous avez la parole

C’est pour être au plus près de nos réalités de terrain que nous avons choisi ce mode de communication.
Votre question apparaîtra sur le site de façon anonyme afin de renseigner les autres adhérents(es). Nous pourrons, si cela s’avère nécessaire, vous contacter par mail afin de développer avec vous les réponses les plus adaptées.

N’oubliez pas cependant que si nous pouvons vous renseigner, chaque département, via son assemblée départementale, a son propre règlement et que malheureusement tous les assistants familiaux bien que pratiquant la même profession n’ont pas le même traitement, il en est de même pour les allocations diverses versées pour les enfants confiés.
Cela crée des différences parfois intolérables et nous déplorons cet état de fait !

L’harmonisation des pratiques sur le territoire national est un de nos principaux combats…

Nous nous référons essentiellement à la loi cadre de 2007-2016, aux derniers décrets, et parfois, selon nos possibilités aux jurisprudences quand cela s’avère nécessaire.

Nous attendons vos questions sur notre site, n’hésitez pas ! Nous sommes là avec vous…

  • N°40 Peut-on retirer l’agrément à une assistante familiale qui est diplômée, puisque son diplôme est à vie, comment peut-elle être empêchée d’exercer ?

    Le DEAF, diplôme d’Etat d’assistant familial, est un diplôme de niveau 3 selon la nomenclature européenne (ex niveau V) qui peut être obtenu à l’issue de la formation obligatoire de 240 h ou par la voie de la VAE.
    Le diplôme ne peut être envisagé sans les prérequis suivants :
    Détenir un agrément accordé par le Président du Conseil départemental (démarches auprès de la PMI de son secteur) et avoir effectué le stage obligatoire de 60h organisé par son employeur.

    Un diplôme vient pour tout métier « couronner » une formation et si son obtention ne peut vous être enlevée et demeure « à vie », elle ne garantit pas pour autant l’exercice d’une profession.
    Pour exemple :
    L’ordre des médecins peut interdire l’exercice de la médecine pour un médecin pourtant diplômé,

    En ce qui concerne les assistant familiaux, l’exercice du métier est conditionné à l’obtention de l’agrément qui comporte un certains nombres de critères à respecter (normes, sécurité, absence de condamnation, etc…d’où le suivi et le contrôle tout au long de la vie du contrat de travail de l’assfam dans la plupart des départements même si l’assfam est diplômé car sa situation et les conditions d’ac-cueil peuvent évoluer et le service doit en être informé, c’est la loi ! il est en est ici de l’intérêt de l’enfant accueilli

    Par ailleurs si un assistant familial se voit retirer son agrément dans son département par la voie de la CCPD, il pourra tenter de travailler dans un autre département rien ne l’en empêche d’en faire la de-mande mais il devra fournir son dossier PMI et administratif et donner copie (ou pas) de son agré-ment !
    Il pourra aussi mentir et affirmer qu’il n’a jamais été agrée, on voit de tout aujourd’hui !
    il pourra également postuler dans des associations moins regardantes car en pénurie elles aussi, où à la PJJ qui recherche des pseudos « familles d’accueil » sans agrément

    Nous au SAF, pensons qu’il est grand temps pour éviter les dérives qui desservent toute la profession qu’un fichier national soit créé et soit consultable par l’ensemble des éventuels employeurs et acteurs de la protection de l’enfance et que ce fichier permette de connaitre les assfams à qui on a retiré leur agrément pour maltraitance. Cela évitera que l’on ne les retrouve encore dans d’autres « circuits » (cf affaire tribunal de Rodez NOV 2020)

  • N°1 Est-ce les assistants familiaux bénéficient du droit de grève? (conditions)

    Réponse de Maitre MOLY Avocate spécialisée en Droit Public

    7 – droit grève.
    Vous souhaitez connaître vos droits en matière de grève, et les modalités pratiques que générerait une telle situation.
    En cas d’accueil continu, il s’entend, vous êtes dans une situation professionnelle qui n’a pas, sur ce point, prévu cette possibilité.
    Il faut donc raisonner non seulement selon les règles générales de continuité du service public qui, bien entendu, font obstacle à un arrêt de travail, sauf à ce que l’enfant soit confié à une autre famille…
    Vous occupez, en réalité, un poste où la mise en œuvre du droit de grève porterait atteinte directe l’intérêt de l’enfant, et impliquerait une faute vis-à-vis du contrat de travail, et une faute vis-à-vis du contrat d’accueil, sauf à vous faire remplacer. Cependant, il serait à craindre que les conditions du remplacement (même si elles s’avéraient répondre aux principes de base : agrément de l’assistant
    familial remplaçant), porteraient tout de même atteinte aux contrats précités, dans la mesure où vous êtes tenu à l’exercice personnel de votre mission (en considérant quelques tempéraments qui sont, en pratique tolérés : remplacement occasionnel par un tiers).

    Le risque est de commettre une faute professionnelle, susceptible de justifier un licenciement.

  • N°41 Je pars bientôt en formation pour être assistante familiale car j’ai eu mon agrément. Dois-je renoncer ou pas à mon agrément d 'assistante maternelle ou le laisser courir jusqu'à la fin (sans en prendre fonction) ?

    A partir du moment où la PMI en vous donnant l’agrément d’assistante familiale ne vous a pas demandé de renoncer à vos agréments d’assistante maternelle, vous pouvez les conserver sans les utiliser conformément à ce qui a sans doute été prévu jusqu’au prochain renouvellement.
    Vous pouvez également choisir d’y renoncer dès maintenant, le choix vous appartient, en écrivant une lettre en recommandé avec AR au Président de votre CD.

Actualités

À ne pas manquer

Flux Twitter

Fil des dernières publications

Formations

PROGRAMMES A VENIR…Dates à retenir

ANPF : Journée Régionale d’Etude Sud-Est 2020

 20 mars 2020

« Le délaissement parental : représentations et réalités »

La loi du 5 mars 2007 réforme la protection de l’enfance en plaçant les parents au centre du dispositif, la prévention y tient une place majeure. Le placement est pensé comme ultime recours, qui ne peut être que provisoire et toujours dans l’objectif d’un retour en famille et du maintien des liens entre l’enfant et ses parents. L’article 350 du Code civil relatif à la procédure de déclaration judiciaire d’abandon marquant le désintérêt manifeste des parents vis-à-vis de leur enfant ayant été peu utilisé, la loi du 14 mars 2016 substitut à l’art 350 du Code civil, une procédure de déclaration judiciaire de délaissement parental qui permettrait à l’enfant l’accès à un nouveau projet de vie.

Elle affirme, entre autres, la nécessité de centrer les interventions sur l’enfant :

  • avec la prise en compte des besoins fondamentaux de l’enfant ;
  • d’amener vers plus de protection et de stabilité dans le parcours de l’enfant, du jeune adulte.

Suite à la loi du 14 mars 2016, la question de la procédure de délaissement parental se pose dans nos services de protection de l’enfance ASE et associatifs, notamment pour les enfants placés depuis plusieurs années qui sont concernés par cette procédure. Elle bouscule nos représentations et nos pratiques. Afin de délimiter les contours de cette notion et des conséquences de la procédure auprès des enfants concernés, nous proposons d’organiser une journée d’étude sur le délaissement parental à partir de vignettes présentées par différents services de la région Sud-Est. Madame Vulliez pédopsychiatre amènera la question des besoins d’attachement de l’enfant dans le contexte du délaissement parental. Monsieur Balandier, Docteur en droit apportera un éclairage sur le sens pour le législateur d’abroger l’article 350 du code civil. Monsieur Fabry sera le fil rouge de la journée et fera aussi une intervention en présentant comment, dans d’autres pays européens et au Canada, la stabilité pour l’enfant et la construction de son projet de vie prévalent.

 

Lieu : Salle des Fêtes
382 rue Viémontoise
SENNECE-LES-MÂCON

Horaires : de 9 heures à 16 heures

Tarif : 25€ pour les professionnels, 10€ pour les étudiants

Télécharger le programme : PROGRAMME JRE SUD-EST 20 MARS 2020

Les 28 et 29 mai prochains se tiendra notre colloque au Palais des Congrès de Liège.
Pour cette édition, nous avons choisi d’explorer la question du trauma chez l’enfant.

Ne me raconte pas d’histoire!

Les enfants placés ont-ils une histoire?
Colloque organisé par L’Atelier 2AF – 4 et 5 juin 2020 – PARIS

Ne me raconte pas d’histoire!

« L’histoire d’un enfant accueilli dans le cadre de l’aide sociale à l’enfance est faite de tumultes. Elle comporte sa part de souffrances, de ruptures, de traumatismes, de rencontres, et un autre possible.
Séparé de sa famille puis placé dans un foyer ou une famille d’accueil, comment cet enfant se raconte-t-il son histoire singulière? Celle d’avant la séparation, celle qui a justifié le placement, celle qui le rattache à sa famille d’accueil, alors qu’il reste attaché à ses parents. »

Adhérer

Rejoignez-nous

Quelle que soit la date de votre adhésion au Syndicat Professionnel des Assistants Familiaux, celle-ci prendra effet dès réception de votre dossier d’adhésion (bulletin, attestation d’agrément et règlement)

Montant de l’adhésion: 45 euros pour les adhésions individuelles

Forfait de 250 euros pour les associations.

A réception de votre demande d’adhésion complète , vous recevrez un reçu fiscal sur lequel apparaîtra votre numéro d’adhérent. Ce reçu fiscal vous permettra lors de votre déclaration de revenus, de déduire à hauteur de 66% le montant de l’adhésion.

A noter: pour que l’adhérent puisse déduire son adhésion, il est nécessaire qu’il  communique certaines informations (identité de l’association bénéficiaire et montant total des versements effectués au cours de l’année d’imposition) s’il effectue sa déclaration par voie électronique.

Chaque adhérent, quelque soit la date d’adhésion, a la possibilité de naviguer sur le site en privé, d’accéder à toutes nos informations, fiches pratiques, et actualités concernant notre profession. Il peut nous interpeller sur toutes les interrogations,ou problématiques qu’il rencontre dans la pratique de sa profession via la rubrique  » contact » de la page d’accueil.

Attention, l’adhésion est définitive dès réception du bulletin d’adhésion dûment complété et signé, accompagné du ou des chèques qui doivent être signés et rédigés à l’ordre du SAF.

NUMÉRO D’ADHÉRENT(E) :

° Le numéro d’adhérent est à rappeler sur tous les courriers, les mails personnels.
° Le numéro d’adhérent 2020 sert également à vous  connecter sur notre site. Si vous l’avez égaré , veuillez nous en informer via la rubrique   » contact « de notre site.

L’ATTESTATION D’AGRÉMENT :

Elle est garante de votre appartenance professionnelle, et nous permet de filtrer les demandes qui pourraient être malveillantes.