Chargement en cours
Un bloqueur de publicité a été détecté sur votre navigateur pouvant entraîner des erreurs d'affichage sur notre site.
Aucun contenu publicitaire n'étant ici diffusé, nous vous invitons à désactiver cette restriction pour ce site en cas de problème. ×

« Si rien ne se passe, c’est la fin du métier » : famille d’accueil, une profession en déshérence

par Solène Cordier dans LE MONDE publié le 21 novembre 2020

Accueil Articles « Si rien ne se passe, c’est la fin du métier » : famille d’accueil, une profession en déshérence

En donnant la parole à des  acteurs  ayant un regard singulier sur notre profession, Solène Cordier donne ici une vision plutôt précise et complète d’un état des lieux, des problématiques des assistants familiaux et des enjeux à venir. le témoignage de  Sophie est également assez significatif des paradoxes avec lesquels pourtant  nous nous  engageons avec toute notre famille.

 

« Si rien ne se passe, c’est la fin du métier » : famille d’accueil, une profession en déshérence

Quelque 76 000 mineurs sont hébergés chez des accueillants familiaux, mais cette profession est en panne de vocation. Avec une moyenne d’âge de 55 ans, elle est aussi vieillissante. Sans plan d’action, le métier pourrait disparaître dans les dix ans à venir.

la suite de l’article ici  https://www.lemonde.fr/societe/article/2020/11/21/famille-d-accueil-profession-en-desherence_6060596_3224.html