Chargement en cours
Un bloqueur de publicité a été détecté sur votre navigateur pouvant entraîner des erreurs d'affichage sur notre site.
Aucun contenu publicitaire n'étant ici diffusé, nous vous invitons à désactiver cette restriction pour ce site en cas de problème. ×

L’accueil familial: quel travail d’équipe ?

Rapport de l'ONED juillet 2015 Rapport d’étude coordonné par Anne Oui, chargée de mission, Ludovic Jamet et Adeline Renuy, chargés détudes.

Accueil Articles L’accueil familial: quel travail d’équipe ?

A l’heure où se tiennent les groupes de travail insufflés par le secrétaire d’état Adrien Taquet dans le cadre de la stratégie nationale concernant la protection de l’enfance, voici une étude de 2015 réalisée par l’Observatoire National  de l’Enfance  en Danger sur la question du travail en équipe de l’assistant familial, car il s’agit bien d’une question.

pour Rappel, l’assistant familial est depuis 2005 et 2016, considéré comme un travailleur social assurant sa mission au sein d’une équipe, alors qu’en est-il?

 

Introduction

Après avoir étudié les interventions et pratiques de milieu ouvert1, l’ONED entame une série de travaux sur les prises en charge en protection de l’enfance. La première étude porte sur l’accueil familial
géré directement par les services départementaux.
Cette modalité d’accueil des enfants confiés à l’ASE est mise en œuvre par un assistant familial2
qui constitue, avec les personnes résidant à son domicile, une famille d’accueil3
. L’accueil familial, et les conditions dans lesquelles il s’organise, constitue un enjeu absolument majeur pour la protection de l’enfance. L’enquête sur les bénéficiaires de l’ASE réalisée en 2012 par la DREES comptabilise 69 000 enfants vivant au 31 décembre 2012 en famille d’accueil suite à une mesure de protection de l’enfance,
ce qui représente plus de la moitié des enfants confiés4
. Ces mesures sont pour 87 % des mesures judiciaires : il s’agit très majoritairement de mesures d’assistance éducative ce qui, suite à la loi n°2007-593 du 5 mars 2007 réformant la protection de l’enfance, signifie que les enfants ont été exposés à une situation de danger et/ou que leurs parents sont en désaccord avec l’ASE sur l’appréciation de la situation ou sur la mise en place d’une intervention administrative de protection, ou encore que celle-ci n’a pas réussi à protéger l’enfant. Un nombre plus restreint d’enfant est pris en charge au titre d’une décision de délégation d’autorité parentale ou de tutelle, intervenant souvent après un parcours en
assistance éducative.
Beaucoup d’enfants confiés ont des histoires de vie qui ont des effets sur leur santé physique, psychique
et sur leur développement. Les études sur les enfants pris en charge en protection de l’enfance font
apparaître des taux très élevés d’évènements de vie difficiles : une étude de l’Ined portant sur une
cohorte de 809 jeunes âgés de 21 ans, ayant connu au moins un placement en protection de l’enfance
au cours de leur enfance et/ou adolescence et sortis définitivement de protection, fait apparaître que 40
à 45 % de cette population a subi une maltraitance (maltraitances à l’origine de la prise en charge ou
révélées en cours de mesure) et 18 % la perte du père et/ou de la mère5; ce dernier taux atteint 13,2 %
dans une autre étude portant sur 305 dossiers d’enfants pris en charge à l’ASE6
. L’étude de l’Ined rapporte des réitérations de séparations et multi-placements avec un nombre moyen de placements de 3 par enfant ; ce nombre moyen de placements par enfant se situe à 2,3 dans une étude portant sur une autre cohorte7
. Au regard de ces données, il faut donc s’attendre à des besoins particuliers
d’accompagnement et de soins pour un certain nombre d’enfants confiés en protection de l’enfance. 

1ONED. Huitième rapport au Gouvernement et au Parlement [en ligne]. Chapitre 1 : L’action éducative en milieu ouvert : état
des lieux et perspectives. Paris : La Documentation française, mai 2013.
http://www.oned.gouv.fr/system/files/publication/ran20130521_bd_0.pdf
ONED. Neuvième rapport au Gouvernement et au Parlement [en ligne]. Chapitre 1 : « Travailler » l’accord avec les familles :
des expériences de mesures contractuelles en protection de l’enfance. Paris : La Documentation française, mai 2014.
http://www.oned.gouv.fr/system/files/publication/ranoned_20140604.pdf
2 Afin de respecter les termes inscrits dans le corpus législatif et les usages de la langue française, nous emploierons dans ce
rapport le terme « assistant familial » pour désigner la personne qui, moyennant rémunération, accueille à son domicile des
enfants et des jeunes majeurs de moins de 21 ans, bien que ces professionnels soient en très grande majorité des femmes.
3 Le CASF a instauré en 1989 le dispositif d’accueil familial pour réglementer l’accueil à son domicile à titre onéreux d’une
personne âgée ou d’un adulte handicapé. Bien qu’elle soit réservée à cette activité, nous emploierons dans ce rapport, autant
que possible en fonction des contraintes d’écriture, l’expression d’ « accueil familial » aujourd’hui majoritairement préférée à
celle de « placement familial ».Toutefois, nous attirons l’attention sur le fait que son usage pourrait implicitement évoquer que
cet accueil repose principalement, voire uniquement, sur les personnes accueillantes. Or cet accueil, comme cette étude va
essayer de le montrer, doit s’exercer, pour proposer un accompagnement éducatif approprié, dans un cadre collectif et être
investi par l’ensemble des membres de l’équipe pluridisciplinaire qui interviennent auprès de l’enfant placé. De ce point de
vue, le terme de « placement familial » avait pour intérêt d’insister sur cette dimension importante des enjeux relatifs à
l’accueil d’un enfant par un assistant familial et plus largement une famille d’accueil.
4 DREES. Les bénéficiaires de l’aide sociale départementale en 2012. Études et résultats, n° 858, novembre 2013.

5 Fréchon I. Les politiques sociales à l’égard des enfants en danger – Trajectoires des prises en charge par la Protection de l’enfance dans
deux départements d’une cohorte de jeunes ayant atteint 21 ans [en ligne]. Paris : Ined, mars 2009.
http://www.cnle.gouv.fr/IMG/pdf/Politiques_pour_enfants_en_danger_Rapport_INED_2012.pdf
6 Potin É. Parcours de placement… Du simple lieu d’accueil à la négociation d’une place dans une « autre » famille. Rapport de
recherche sur les parcours des enfants confiés à l’Aide sociale à l’enfance du Finistère. Université de Bretagne Occidentale et conseil
départemental du Finistère, novembre 2007.
7 Charrel M. et alii. Étude sur les enfants confiés à l’Aide sociale à l’enfance de Maine et Loire. CAREPS, rapport n° 615, octobre
2009

poursuivre la lecture  https://www.oned.gouv.fr/system/files/publication/20150710_af_web_0.pdf