Chargement en cours
Un bloqueur de publicité a été détecté sur votre navigateur pouvant entraîner des erreurs d'affichage sur notre site.
Aucun contenu publicitaire n'étant ici diffusé, nous vous invitons à désactiver cette restriction pour ce site en cas de problème. ×

Famille d’accueil : une vocation en crise ?

https://www.franceculture.fr/emissions/grand-reportage/famille-daccueil-une-vocation-en-crise

Accueil Articles Famille d’accueil : une vocation en crise ?

En France, la moitié des 176 000 jeunes placés à l’Aide sociale à l’enfance (ASE) sont pris en charge par des familles d’accueil. Ces assistants familiaux étaient 50 000 en 2012 et sont environ 45 000 aujourd’hui. Une situation de pénurie se profile et les départements peinent à recruter.

Les assistants familiaux accueillent la moitié des enfants placés par l'Aide sociale à l'enfance, mais ils sont de moins en moins nombreux en France.

Les assistants familiaux accueillent la moitié des enfants placés par l’Aide sociale à l’enfance, mais ils sont de moins en moins nombreux en France. Crédits : Jean-Pierre Balfin – Maxppp

Elles accueillent au quotidien près de 85 000 enfants et jeunes majeurs en France. Les familles d’accueil, que l’on appelle désormais les assistants familiaux, sont de moins en moins nombreuses. Estimées à 50 000 il y a sept ans, elles seraient aujourd’hui environ 45 000.

Selon l’inspection générale des affaires sociales (IGAS), qui a mené une enquête en 2013, « le constat commun à tous les départements, avec des degrés inégaux de gravité, est bien celui du net vieillissement des assistants familiaux face à des besoins qui ne diminuent pas » , et pour cause, le nombre de placements a augmenté de 4,6% entre 2016 et 2017. Ce métier, largement professionnalisé au cours des quarante dernières années, reste vocationnel mais se complexifie. Les assistantes familiales dénoncent un métier de plus en plus compliqué : précarité, enfants atteints de troubles psychiatriques, manque de moyens, les difficultés sont multiples.

Famille d’accueil : travail social, métier vocation

Les premières traces de famille d’accueil en France remontent au XVIIe siècle avec la création d’un placement nourricier. Initié par Vincent de Paul, l’objectif du dispositif était de lutter contre les abandons d’enfants. Les nourrissons étaient ainsi confiés à des femmes capables de les allaiter. Depuis, le placement nourricier est devenu le placement familial, les familles d’accueil des assistants familiaux. En 1977, elles sont devenues des salariées et ont obtenu grâce aux réformes de 1992, 2005 et 2016 un véritable statut.